logo du site

N°6 

Artisans à proximité

Dog Station

infinitifs

Infinitifs

Intemporel déco

Restaurant  » La Niçoise »

Au N°6 de la rue de Trans, dans ce petit restaurant, on s’y retrouvait  pour déjeuner ou bien dîner, l’on y partageait un plat, dans une ambiance de quartier.

Animé par l’effervescence d’une rue très fréquentée, on imagine un établissement ou gens de passage et habitants prennent le temps de s’y arrêter. 

Son nom, méditerranéen, rappelle les saveurs du Sud et les nombreux plats aux couleurs de la Provence.

De la socca, des beignets de légumes, de la daube ou encore des farcis, et les pans bagnats.

Saveurs et senteurs… partage et  cuisine méditerranéenne.

Maison Bonnet

   L’Hôpital Saint-Jacques

l’hôpital Saint-Jacques, encore appelé « l’hôpital des pauvres de la rue droite », s’installe au XIIIème siècle dans un enclos extérieur à la cité comtale, le N°6 de l’actuelle rue de Trans.

Une légende rapporte qu’il aurait été créé au Vème siècle par Saint-Hermentaire. Son emprise déborde sur la traverse du Piquet-Vieux où se trouvait la porte d’entrée.
Situé sur la route de Saint Jacques de Compostelle, la vocation majeur de cet hôpital était d’assurer l’accueil des voyageurs, notamment des pèlerins.

Servant également d’asile pour les enfants abandonnés, les pauvres et les errants et permettant ainsi de soigner les malades et de porter assistance directement aux domiciles de ceux-ci .

Au XVIème siècle,  devenu un hospice de malades, il quitte son berceau trop bruyant et peu aéré pour s’installer rue Saint François, actuelle gare Cassin.

Puis lors des guerres de succession d’Espagne puis d’Autriche,  au XVIIIème siècle , il est utilisé comme hôpital militaire et subit d’importantes dégradations.

Sources:  Frédéric Mireur, “Les rues de Draguignan et leurs maisons historiques”