logo du site

N°28

Drac’art

28, rue de Trans 83300 Draguignan

Activité

Atelier/Galerie

Description

Peintre et sculpteur, Eddie Copin raconte un monde singulier et coloré tel qu’il aimerait le voir.

Il est en quête incessante d’un bonheur qu’il voudrait partager. Sur ces tableaux et sculptures en terre cuite, il crée son art aux frontières du naïf, du singulier et du figuratif. Ses œuvres aux traits grossiers racontent la Provence, le soleil et la convivialité. Mais Eddie Copin est également Président de l’association Caboch’arts et un des protagonistes du renouveau de la rue.

Contactez l’artisan

Tél : 04 94 76 69 75

Coiffeur « Victor »

Dans cette rue se trouvait le coiffeur Victor, dans un centre qui se voulait très animé. Un quartier où se mêlait une multitude de commerces, tous très variés. C’est ici que Mr Victor installa sa boutique de coiffure. Chacun et chacune pouvaient prendre un rendez-vous chez leur coiffeur de quartier.

On venait accompagner ses enfants pour une coupe toute neuve avant la rentrée des classes, pour changer de style et essayer les nouveautés, l’occasion pour s’offrir un  moment agréable rien qu’à soi, et se laisser guider par l’ œil aguerri de son coiffeur, empreint de sa passion pour ce métier.

Mais ce n’était pas seulement un coiffeur, il était aussi barbier.

Dans sa boutique nous pouvions trouver des sèches-cheveux, des fers à moustaches, des tondeuses à main, des blaireaux*.

Ces commerces furent parmi les premiers à accorder une importance au  » prendre soin de soi ».

“La coiffure est un art traversant les époques,

dans les salons plane une atmosphère de magie.

De l’artiste le coiffeur en a bien sûr l’étoffe,

plus qu’un métier ou bien une passion,

c’est une vie.”

Biblond

*Blaireau : Brosse pour la barbe, en poils, utilisée pour faire mousser le savon.

Maison Maunier

La boutique du peintre, Vitrier Henri Duchar

Lorrain, Henri Duchar s’installe  en 1594. Il peint un grand nombre d’armoiries de consuls, des écussons notamment celui de Christophe de Villeneuve-Vaucluse, gouverneur de la ville. Il  peint également les accessoires des représentations de la Fête-Dieu.

Lorsque les communautés, atterrées par l’assassinat d’Henri IV, ont célébré avec éclat la cérémonie de ses funérailles, Duchar  peint pour la ville de Draguignan cent écussons destinés à la chapelle ardente dressée dans la paroisse. En 1615, il peint  un ciel sur la voûte, les 2 travées et la grande nef de la chapelle de Notre-Dame-du peuple, ainsi que de nombreux cadrans d’horloges pour Salernes, Seillans, Callas ou Bargemon.
Vitrier, il réalisa en 1600 un vitrail pour la chapelle Notre-Dame-de-Consolation à Cotignac

En 1793, naît ici Joseph-Hermentaire Paban, qui devient  chirurgien de la Grande Armée.

Sources:  Frédéric Mireur, “Les rues de Draguignan et leurs maisons historiques”