logo du site

N°24

Le comptoir de Nelly

24 Rue de Trans

Activité

Epicerie – Producteur

Le comptoir de Nelly c’est une épicerie producteurs qui travaille exclusivement avec des artisans de la région.

Producteur d’huile d’olive médaillé d’or dans plusieurs pays (Belgique, Italie et Londres) et de miel issue de ruche écologique.

Venez découvrir de nombreux produits issue du circuit court, à base d’éléments naturels comme par exemple le savon au lait d’ânesse fabriqué à Aubagne ou encore comme le sirop et la tapenade fabriqués à Salernes.

Contactez l’artisan

Site web : https://lecomptoirdenelly.sumup.link/

Facebook : https://www.facebook.com/lecomptoirdenelly/

Email : lecomptoirdenelly@gmail.com

Tél : 06 64 51 22 98

Epicerie « chez Mme Colle »

L’artisanat et le petit commerce était bien présents dans la rue de Trans et même florissants.

Une clientèle importante fréquentait ces lieux, la vie de quartier était très riche à cette époque.

“Des confins du lourd sommeil

Se déplient les jambes engourdies

Qui s’agitent entre les corbeilles

De légumes replets et de fruits”

Texte : Didier Venturini

Maison  Ferraud

L’hostellerie du “Delphin Royal”

Cette maison est bâtie sur le canal des Moulins.

Au début du XVème siècle, Pierre Balb se fixe à Draguignan par son mariage et occupe donc cette maison.

Le duc de Bourgogne se proposant d’envahir la Provence, le Conseil de ville  délègue Pierre Balb, homme d’action et patriote, pour se rendre dans les lieux de la viguerie afin de faire réparer les fortifications et organiser la défense du pays. Bien plus tard en 1433, c’est encore à Pierre Balb nommé connétable que l’on confie le commandement des arbalétriers dracénois alors que l’armée des Catalans menace de débarquer sur nos côtes. Cet homme de courage et de devoir est appelé désormais le commandant Balb.

À partir du XVIème et cela jusqu’au XVIIème siècle, l’hôtellerie du Delphin Royal  étale son écusson signalant ici le règne d’une dynastie de rôtisseurs, soit une de nos plus anciennes hôtellerie. La clientèle est alors très mêlée et recevait sans distinction des ecclésiastiques de haut rangs, protonotaires du Saint-Siège, évêques, avec colporteurs et muletier.

Sources:  Frédéric Mireur, “Les rues de Draguignan et leurs maisons historiques”