logo du site

N°13

Artisans à proximité

restaurant La petite Agerola rue des marchands

La petite agerola

Boucherie Michel Frere rue des marchands quartier des arts draguignan

Boucherie traiteur Michel Frères

Ribambelle et co

Commerce de vins German

N°13 de la rue des Marchands , le commerce de Jean-Baptiste et Eugénie GERMAN, la vente était principalement axée sur le vin. 

Comme certaines enseignes de son époque, on imagine ce petit commerce tenu par Jean Baptiste et Eugénie GERMAN comme une “petite cave”. Un endroit  ou vins locaux et d’autres territoires pouvaient être proposés à la  vente. Le var était déjà réputé pour sa forte activité  vinicole.  Ces petites boutiques spécialisées étaient le plus souvent accompagnées de liqueurs, eau-de-vie et quelques bons conseils quant au choix du breuvage recherché.

Le fils Angelin raconte avoir fait ses devoirs dehors le soir afin de faire économiser de l’électricité.

Norbert BAILLE leurs succéda.

La maison missimily

Marchands

Jean Clergue, dit Clerici, était ici marchand et notaire à la fin du XVème siècle. 

Il figura dans les conseils communaux de la fin du 16ème siècle, comme notable -car seuls les notables avaient le droit d’y assister. Son fils, Andrieu Clergue, fut 2ème consul en 1553.

Alors qu’une sécheresse inquiétante compromettait les récoltes, le conseil municipal, délaissant les sanctuaires dracénois, organisa une procession à Notre Dame de Spasme , sur la commune du Muy, dont les participants allèrent « de deux en deux, en bon ordre », encadrés de « bastonniers ». Nul doute que l’ordre devait régner…

Jean Roudier, mercier, d’origine dauphinoise, acquit la maison en 1570, la voisine en 1585, et fit rebâtir l’ensemble. Son fils Louis Roudier, marchand, acheta une part de la seigneurie de Taradeau aux syndics dracénois (1601). À sa mort, il fut enseveli dans la Collégiale.

Pierre Jean Gayrard, Draguignan, le temps retrouvé, Equinoxe