logo du site

N°7 

Intemporel Deco & l’atelier de Sylvie

n° 7 rue de trans, 83300 Draguignan

Activité

Décoration intérieur Ebénisterie

Description

  • Ebénisterie
  • Création de lampe
  • Création de chambre d’enfant
  • Objets de déco
  • Fabrication de bougie Artisanale

Gérant : Mr Eric Vivet 

Contacter l’artisan

Tél : 07 87 59 33 95

E mail : intemporel.deco83@orange.fr

Oyé Oyé Citoyens,

Nous avons besoin de votre aide !!  

Nous sommes toujours à la recherche de témoignages ou d’anecdotes concernant la vie de ce quartier au  XXème siècle.

Nous faisons donc appel à vos souvenirs,

Vous êtes peut-être le témoin clé tant recherché..  

Votre mission :

Partagez vos témoignages pour notre plus grand bonheur et celui des visiteurs à l’adresse mail suivante:

contact@draguignan-quartierdesarts.fr

Maison André

Le cardage de la laine procure une certaine aisance à Melchior Allègre, qui devint  consul en 1591 et s’installe ici, dans un bon voisinage. 

Décédé vers 1598, sa veuve resta, selon certaines sources, avec deux enfants, une fille et un garçon, lequel mourut à son tour vers 1614, l’instituant héritière. Or voilà qu’en 1625, un parti distingué, appartenant à la première noblesse du pays, presque invraisemblable, se présente pour Marguerite Allègre, devenue fille unique et ayant dépassé la première jeunesse (32 ans). Il ne s’agit de rien moins que d’Hercule de Villeneuve-La-Roque, fils du baron des Arcs sur Argens. Son frère Arnaud de Villeneuve gentilhomme de la chambre du Roi, viguier de Marseille est un grand personnage mort à Paris pendant la session des États généraux de 1614. Celui-ci est le mari d‘Elizabeth de Hallyun, fille du duc. 

Marguerite petite fille d’un cardeur dracénois se trouve donc dans l’entourage des pairs de France. 

Sources:  Frédéric Mireur, “Les rues de Draguignan et leurs maisons historiques”