logo du site

N°10

Artisans à proximité

Ribambelle et co

Boucherie Michel Frere rue des marchands quartier des arts draguignan

Boucherie traiteur Michel Frères

Tatoo look

Opticien Auguste Grel

Au N°10 de la rue des marchands, l’opticien Auguste GREL avait succédé à l’ancienne maison DAMIDE et GOLIARD .

Grâce à son matériel scientifique et moderne, l’opticien GREL exécutait avec rapidité les ordonnances des docteurs oculistes. Avant de devenir l’accessoire de mode et de technologie que nous connaissons aujourd’hui, les lunettes étaient avant tout des objets indispensables, fournis chez le lunetier. Faisant face à une demande croissante, les techniques évoluent. Des verres plus légers, des montures plus ergonomiques, des traitements anti rayures et le stylisme de cet objet, transforment ce métier de passionné.

En 1939, il transfère son commerce sur l’esplanade.

Les boucheries ROUMIEU puis ROBERT lui succédèrent.

Maison Giraud

Drapiers

Le premier bâtisseur de cette maison paraît avoir été Monet Rafel,  « laborator » (laboureur). Il fût à l’origine de tous les Rafel,  puis Raphaël, de la ville.

Suivirent 8 générations de Rafel, drapiers

Pour finir, Edouard Pelloquin, né et décédé ici, (1836-1906), fut un simple chef de bureau de la préfecture du Var.


Les artisans Drapiers

Au moyen-âge la profession de drapier était exercée entre autres par de riches corps de marchands.
Ils achètent le tissu grossier auprès de  tisserands et le transforment en produit fini en trois grandes étapes.
En premier lieu, ils le donnent à des pareurs et lisseurs, qui doivent lui enlever les nœuds et le feutrer pour l’adoucir.
Ensuite, ils le confient à des foulonniers, qui foulent les tissus au pied pour lui donner du corps. Dans le temps, cette opération est confiée à des moulins hydrauliques, en plaçant des maillets sur des arbres à cames. Ces moulins sont appelés des foulons.

Sources: Frédéric Mireur, « les rues de Draguignan et leurs maisons historiques » et Wikipédia.